25 mesures pour améliorer la vie des cyclistes

Frédéric Cuvillier a présenté 25 mesures pour le développement du vélo et de la marche. Inciter à l’usage du vélo, faciliter la cohabitation entre automobilistes, piétons et cyclistes, développer la place du vélo : telles sont les ambitions de ce plan d’action.

« Je souhaite que la marche et le vélo soient reconnus comme mode de déplacement à part entière. »

Frédéric Cuvillier

Le vélo, c’est bon pour...

Choisir le vélo pour se déplacer présente de nombreux avantages. D’un point de vue écologique, ce mode de transport ne consomme pas de CO2. C’est donc bon pour l’environnement mais aussi pour la santé des cyclistes.

D’un point de vue économique, cela représente près de 4,5 milliards de retombées et 35 000 emplois. Il faut également savoir que la France est la deuxième destination pour le tourisme à vélo. Développer les itinéraires de loisir et de tourisme à vélo engendrerait la création de 12 000 emplois touristiques et générerait 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaires.
JPEG

Quelles sont les mesures ?

Le plan d’action comporte 25 mesures, à mettre en oeuvre dès 2014, réparties en 6 axes :

  • Développer l’intermodalité transports collectifs /modes actifs
  • Partager l’espace public et sécuriser les modes actifs
  • Valoriser les enjeux économiques liés à la pratique du vélo
  • Prendre en compte les politiques de mobilité active dans l’urbanisme, le logement et notamment le logement social
  • Développer les itinéraires de loisir et le tourisme à vélo
  • Faire découvrir les bienfaits de la marche et du vélo

- Lire la suite sur www.gouvernement.fr

publié le 12/03/2014

haut de la page