Rendre la France plus attractive pour les investisseurs étrangers

La France est un pays où l’on peut investir, tel est le message donné par le président de la République et le Premier ministre aux investisseurs étrangers, lors du Comité stratégique de l’attractivité qui s’est tenu, le 17 février à l’Elysée.

JPEGAvec 20 000 entreprises étrangères sur son sol et 700 décisions nouvelles d’investissements étrangers créateurs d’emplois par an, la France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Au coeur d’un marché européen unique de 500 millions d’habitants, les entreprises étrangères viennent en France pour bénéficier de connexions importantes avec le reste de l’Europe et du monde. Mais au-delà de cette place géographique stratégique, la France a plus d’un atout à faire valoir auprès des investisseurs étrangers. Pour consolider sa position, le président de la République et l’ensemble du Gouvernement se sont mobilisés à travers le Conseil stratégique de l’attractivité pour affirmer le choix d’une politique économique favorable à l’environnement à l’accueil des investissements internationaux.

Une France compétitive pour les investisseurs étrangers

1. La France au cœur de la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA)

• 32 % du PIB mondial (17 300 Md€ de PIB)

• +25 % taux de croissance de la population (2010-2025)

• + 39 % taux de croissance de la population (2025-2050)

2. L’Ile-de-France, première aire économique de la zone EMEA

• 6e région d’accueil des investissements étrangers au monde

• Paris est la 3e zone d’accueil de sièges sociaux au monde

3. Des infrastructures de transports, parmi les meilleures au monde

• Aéroport de Roissy-CDG : 1er aéroport de fret en Europe, 2e aéroport de voyageurs

• TGV : 3e réseau de trains à grande vitesse au monde

• Haropa : 5e complexe portuaire d’Europe du Nord (Havre, Rouen, Paris)

• Grand Paris Express : 32 Md€ d’investissements et 200 km de métro automatique

4. Une électricité compétitive

• 1er pays au monde pour la qualité et la disponibilité de l’électricité

• 2e électricité la plus compétitive d’Europe (7,71 cts €/kWh)

5. Innovation

• 1er pays de la zone EMEA en termes de croissance des startups avec 540 000 nouvelles entreprises en 2013

Pourquoi un Conseil stratégique de l’attractivité ? Quels enjeux ? Quelles sont les mesures pour renforcer l’attractivité de la France ?

- Lire la suite sur gouvernement.fr

publié le 26/10/2015

haut de la page